Résumé

L’administration des douanes du Burkina est chargée de l’élaboration et de l’application de la législation douanière ainsi que de la perception des droits et taxes y afférant. Elle a trois missions essentielles : fiscale, économique et appui à d’autres administrations. Sa mission fiscale est la plus importante et la plus connue car elle occupe une place centrale dans la mobilisation des ressources propres de l’Etat. Les recettes douanières représentent environ 40% des recettes fiscales de l’Etat.

En s’engageant dans un processus de planification stratégique, la DGD voudrait relever le défi de la modernisation, permettre à l’Administration d’améliorer ses performances et obtenir un impact significatif sur ses missions. Rappelons que ce PS-DGD tire sa légitimité du PS de l’OMD, du PS OMD / AOC et du PNDES.

Pour ce faire, l’objectif général de ce premier PS-DGD 2017 – 2021 est de « contribuer à la collecte optimale et équitable des recettes, à la protection de la société et à la facilitation des échanges ».

L’approche méthodologique a consisté d’abord, par une formation en techniques de planification stratégique de la Cellule chargée de la rédaction du plan stratégique. S’en est suivie, une série de rencontres visant à réaliser les différents diagnostics nécessaires à la définition des orientations stratégiques. Enfin, l’assistance de l’OMD a permis de finaliser le cadre logique et de conduire les différentes analyses complémentaires.

Sur la base d’une exploitation judicieuse des résultats des différents diagnostics et analyses, les choix stratégiques de la DGD se sont articulés autour de trois grands axes qui sont :

Axe 1 : le management moderne de l’administration : l’objectif de cet axe est d’assurer une nette amélioration du style de management au sein des douanes, de l’orienter vers la modernisation des RH, la promotion de l’éthique et de la bonne gouvernance et une gestion plus efficace et équitable du patrimoine.

Axe 2 : la mobilisation des recettes douanières et la facilitation des échanges : la mobilisation des recettes constitue une priorité


pour la DGD qui doit cependant s’assurer qu’elles soient perçues de manière équitable et efficace tout en luttant contre la fraude et le commerce illicite de marchandises. Pour lutter contre les obstacles qui portent atteinte à la fluidité du commerce et promouvoir la compétitivité des opérateurs économiques, le Burkina Faso à l’instar des autres pays membres de l’OMC doit se préparer à mettre en œuvre l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges dont les mesures ont été intégrées dans ce document.

Axe 3 : la communication et le développement du partenariat : l’atteinte des objectifs de cet axe impose de développer la communication interne et externe ainsi que la promotion de la coopération avec les parties prenantes de la douane.

L’efficacité de la mise en œuvre de ce plan stratégique réside d’abord dans la mise en œuvre d’un système de management basé sur la performance, mais aussi dans le suivi évaluation. A cet effet, un cadre logique qui intègre les axes stratégiques, les objectifs spécifiques, les résultats attendus, les indicateurs de vérification et les hypothèses a été élaboré.

Le budget du PS-DGD pour toute la période de cinq (05) ans est estimée à dix neuf milliards huit cent quatorze million neuf cent trente-neuf mille neuf cent cinquante huit (19 814 939 958) francs CFA.

   Espaces Privés

image extranet5
image webmail5
image intranet5