Attaque du Poste de douane de Batié

 Les honneurs de la Nation au Préposé des douanes Jean De Dieu Bado


inhumation2018

La Nation burkinabè et la famille douanière ont rendu un dernier hommage au préposé des douanes Jean De Dieu Bado, tué dans la nuit du 21 août suite à l’attaque du poste de douane de Batié dans le Sud-Ouest. Décoré à titre posthume de la Médaille d’honneur des douanes, il a été inhumé au cimetière de Gounghin le vendredi 24 août 2018 en même temps que l’assistant de police Aristide Bonzi, mort suite à l’attaque de Sollé dans le Lorum (Titao).

La mort a encore frappé dans les rangs de la douane. En effet, affecté au poste de douane de Batié en septembre 2017, le Préposé des douanes, Jean De Dieu Bado a été tué dans l’attaque que l’office a subie dans la nuit du 21 août 2018. inhumation3Pour la circonstance, toute la famille douanière s’est mobilisée, dans la consternation, pour lui rendre un dernier et vibrant hommage. Dans l’après-midi du vendredi 24 août 2018, l’Administration douanière s’était donnée rendez-vous à la morgue du Centre hospitalier universitaire de Tengandogo (ex hôpital Blaise Compaoré) pour la levée du corps suivie de l’inhumation au cimetière de Gounghin. Aux côtés de la famille Bado, le gouvernement burkinabè, les membres du Conseil de Direction de la Direction Générale des Douanes, les responsables de l’Ecole Nationale des Douanes et les collègues du défunt ont accompagné le cortège funèbre jusqu’au cimetière. Pour ce dernier hommage de la Nation, le Préposé des Douanes Jean De Dieu Bado a été décoré à titre posthume de la Médaille d’honneur des douanes par la Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Rosine Coulibaly/Sori. inhumation1Dans l’oraison funèbre lue par le Directeur Régional des Douanes du Sud-Ouest, l’inspecteur divisionnaire des douanes Siaka Zou, on retient que Jean De Dieu Bado (né en 1984) est sorti de l’école des douanes en 2017. Il n’aura rendu service à son corps et à sa Nation, que pendant sept mois seulement, laissant derrière lui deux enfants inconsolables et des collègues sans voix. « Jean De Dieu Bado, malgré ton bref séjour, ton bref passage au poste de Batié, tes collègues ne tarissaient pas d’éloges à ton endroit : élément travailleur, dynamique, discipliné, courtois. Moi j’en déduis que ton seul péché était d’avoir voulu servir avec loyauté l’Etat burkinabè en défendant ses intérêts », a-t-il confié. Toutefois, a estimé le DR/douanes du Sud-ouest, cet acte barbare, très loin d’entamer le moral, la volonté, la détermination et l’engagement de la troupe, la galvanisera davantage.

Le Préposé des douanes Jean De Dieu Bado a été inhumé en même temps que l’assistant de police Aristide Bonzi, lui aussi tué dans la nuit du 22  août 2018 dans une attaque à Sollé dans le Lorum. A entendre le Ministre de la Sécurité, Pegdwendé Clément Sawadogo, inhumation2« ces énièmes attaques nous révoltent tous et nous amènent à redoubler d’ardeur, de stratégie, d’ingéniosité et de ressources dans le combat que mène le peuple burkinabè contre ces forces du mal », a soutenu. Dans cette douloureuse circonstance, il a présenté les condoléances du gouvernement aux familles endeuillées et les a rassurées de la sincère compassion des autorités. Clément Sawadogo a aussi salué la bravoure des deux équipes qui ont riposté et dont la combativité a évité des bilans plus dramatiques. Le Ministre Sawadogo a également appelé la population à s’impliquer davantage dans cette guerre asymétrique, même s’il reconnait que de plus en plus, les Burkinabè collaborent avec les Forces de défense et de sécurité. Au nom des deux familles éplorées, Tamou Bonzi a remercié les autorités, parents, collègues et amis pour leurs accompagnements en ces « moments très difficiles » et pour avoir fait le déplacement pour les consoler et essuyer leurs larmes.

   Espaces Privés

image extranet5
image webmail5
image intranet5