Direction Générale de l’Ecole nationale des Douanes

sl 15Casimir SAWADOGO aux commandes


Après 5 ans de bons et loyaux services en tant que Directrice Générale de l’Ecole Nationales des Douanes du Burkina Faso, Mme Salamata Micheline ILBOUDO/ DIALLO a passé la main à M. Casimir SAWADOGO. La cérémonie solennelle de passation de commandement s’est déroulée le mardi 21 février 2017 en fin de matinée dans l’enceinte de l’établissement sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Seglaro Abel Somé, représentant la ministre en charge des Finances, Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI.


Nommé en conseil des ministres le 08 février 2017, l’Inspecteur Divisionnaire des Douanes Casimir SAWADOGO, 52 ans, a officiellement pris les rênes de l’Ecole Nationale des Douanes (END). C’était au cours d’une cérémonie haut en couleurs et en présence du Directeur Général des Douanes, Adama SAWADOGO et de nombreux acteurs de premier plan de l’économie nationale. Il s’agit des directeurs généraux et centraux du ministère en charge de l’Economie, de la Présidente de l’Autorité Nationale de Lutte contre la Fraude, du DG de COTECNA, de représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie, du SYNATRAD, de l’Association Burkinabè des Agents des Douanes Retraités, ainsi de très nombreux collaborateurs de l’administration douanière. Ils étaient les témoins privilégiés de cet instant solennel de cette cérémonie: la passation de commandement entre la Directrice Générale sortante de l’Ecole Nationale des Douanes, Mme Salamata Micheline ILBOUDO/ DIALLO et son successeur, M. Casimir SAWADOGO sous la présidence du Secrétaire Général du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Seglaro Abel SOME.


« La maman des élèves douaniers » s’en va

Au cours de la cérémonie de passation de commandement, les pensionnaires de l’END ont tenu à rendre un hommage appuyé à la Directrice Générale sortante, celle qu’ils ont surnommée « la maman des élèves douaniers».Ils ont exprimé leur fierté d’avoir été « moulés »dans ce Centre de formation de référence mondiale qu’est l’Ecole Nationale des Douanes. Mme Salamata Micheline ILBOUDO/DIALLO aura contribué, durant les 5 années passées à la direction générales des Douanes de l’END, à l’écriture des glorieuses pages d’un Centre de formation de dimension internationale. Pour tous les services rendus à l’administration douanière durant 30 ans d’une carrière météorique, singulièrement à l’Ecole des Douanes, les élèves ont couvert leur maman de cadeaux avant de lui souhaiter une très bonne suite de carrière. En effet, Mme Salamata Micheline ILBOUDO/DIALLO a été promue Directrice Générales Adjointe des Douanes du Burkina Faso.

Avant de prendre congés de « ses enfants », Mme ILBOUDO a très modestement déclaré qu’après 5 ans de service à l’END, « c’est avec un sentiment d’avoir donné le meilleur d’elle-même » qu’elle quitte ce poste. A l’endroit de son successeur, elle a affirmé sa conviction que Casimir SAWADOGO, « un homme pétri d’expériences », saura relever les défis et les challenges qui se présentent là l’Ecole Nationale des Douanes.


La continuité avec le nouveau commandant de l’END

Précédemment Directeur Général Adjoint des Douanes du Burkina Faso, Casimir SAWADOGO est le nouveau commandant de l’END. Economiste de formation, M.SAWADOGO est un produit de l’Ecole Nationale des Douanes d’où il est sorti en 1997, nanti du Diplôme d’Etudes Supérieures des Douanes.Les premiers mots du nouveau promu sont adressés aux plus hautes autorités du pays qui ont placé leur confiance en sa modeste personne pour conduire la destinée de l’Ecole Nationale des Douanes. Il a rappelé que la mission première de l’END est d’assurer la formation professionnelle, initiale et continue des élèves-fonctionnaires et des fonctionnaires-élèves des Douanes du Burkina mais aussi de la sous-région car,l’Ecole a été désignée comme Centre de formation de référence de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD). Il faudra donc, de l’avis du nouveau DG de l’END, que « les produits » qui en sorte soient « corrects » et aptes à assumer leurs missions, à savoir lutter contre la fraude et la contrefaçon, recouvrer les ressources au profit du Trésor Public… Casimir Sawadogo assure par ailleurs vouloir travailler dans la continuité du travail de la Directrice Générale sortante toujours « dans le souci de bien faire ».


Le parcours du DG de l’Ecole des Douanes en 9 étapes

Le nouveau DG de l’Ecole Nationale Douanes a eu une très riche carrière au sein de l’administration douanière Burkinabè qu’il a intégré en 1997.

  1. De 1997 à 2 000 : Adjoint au chef de bureau, chef de visite et chef de site au bureau principal des douanes de 2ecatégorie de Niangoloko,
  2. De 2 000 à 2001 : Chef de service comptabilité, chef de site informatique de la DII,
  3. De 2001 à 2004 : Chef de la Brigade de Recherche et d’Intervention de la Direction Générale des Douanes (DGD),
  4. 2004-2005 : Adjoint au chef de bureau, chef de visite du bureau principal des Douanes de 1ere catégorie de Ouaga-Gare,
  5. 2005-2007 : Chef de bureau, Receveur du bureau principal des Douanes de 1ere catégorie de Ouaga-Gare,
  6. 2007-2010 : Directeur Adjoint à la Direction de la Comptabilité Douanière de la DGD
  7. 2010-2012 : Chef du bureau principal des Douanes de 2e catégorie de Dakola
  8. 2012-2014 : Directeur Régional des Douanes du Centre
  9. 2014 à février 2017 : Directeur Général Adjoint des Douanes.

Au-delà de ses engagements professionnels, le nouveau DG de l’END est un amoureux du sport particulièrement le volley-ball. Depuis 2012, il est le président de la Fédération Burkinabè de volley-ball.

   Espaces Privés

image extranet5
image webmail5
image intranet5